3
3 MODES DE RAPPROCHEMENT DE LA CHAÎNE DE VALEUR | LA MUTATION DES PROCESS DE PRODUCTION
5mn
Non lu

Les schémas de production personnalisée montent en puissance

5mn
Non lu

Pour réduire la quantité de pièces produites et mieux faire coïncider l’offre et la demande, deux formes de production personnalisée commencent à s'imposer dans différentes industries

   

Dans cette deuxième catégorie de production proche du client, le premier format est la production à la demande (on-demand manufacturing) qui s’entend des schémas où la production n’est réalisée que lorsque la commande est confirmée ; la fabrication ou l’assemblage sont basées sur les commandes réelles des clients plutôt que sur une prévision. Le principe est de ne produire que ce qui sera effectivement vendu.

 

Dans ce schéma, les technologies numériques permettent de saisir et d’analyser les usages des clients.

 

  • Dans le B2C, le modèle de fabrication à la demande devrait se développer après la pandémie si les niveaux de stock restent élevés, les ventes en berne et la trésorerie en difficulté.

 

  • Dans le B2B industriel, ce modèle n’a rien de nouveau sur les produits finis ; il est connu sous le nom de production sur commande ou production unitaire ; « la quasi-totalité des produits existent semi-finis ; les clients disposent de configurateurs et c’est seulement une fois que le client a passé cette commande configurée qu’on assemble les produits semi-finis», précise Jean-Michel Tasse ; en revanche, les produits intermédiaires ne sont pas forcément sur ce mode.

PRODUCTION À LA DEMANDE

Avantages

La fabrication à la demande garantit que les ressources ne sont utilisées qu’en cas de demande réelle des clients. Elle permet aussi de mettre rapidement des produits ou des innovations sur le marché (time to market) ; les délais d’exécution sont rapides (1 à 10 jours), ce qui rend le système gagnant pour le fabricant et le client.

On peut également, avec ce modèle, tester un marché avant d’augmenter les capacités. Enfin, la production se faisant lorsque la demande est confirmée, il n’y pas besoin de fonds de roulement, les risques d’invendus sont éliminés et les stocks limités voire inexistants, ce qui évite soldes et démarques importantes et dilution de la marque.

Développements

La production à la demande n’est pas un modèle récent dans l’industrie mais elle est devenue plus marginale avec le sourcing dans les pays à faible coût. C’est un schéma utilisé lorsque les produits sont très coûteux à stocker ou lorsqu’ils sont fabriqués en faibles volumes dans le B2B. Dans le B2C, la production à la demande est une tendance plus récente qui s’inscrit dans le basculement vers l’économie à la demande (on-demand economy).

Usages/applications

La production à la demande est un modèle adapté aux secteurs où la demande des clients évolue rapidement (mode/textile par exemple). Mais d’autres secteurs voient, en elle, la possibilité de produire au plus juste en conciliant personnalisation et lutte contre le gaspillage.

Le second format est la production sur-mesure (bespoke manufacturing) ; elle consiste à créer, de toute pièce, un produit unique et individualisé. L’entreprise fournit un produit ou un service personnalisé conforme aux spécifications du client. Les étapes ultérieures (découpe et finition) peuvent aussi être mises en réseau et intégrées à la production.

 

C’est un schéma différent de la personnalisation dans lequel le client demande l’ajout d’un détail sur un produit (lettrage sur des baskets) et de la customisation où le client peut choisir quelques parties constitutives d’un produit (équipements en option pour les voitures). Le jeu des options fait qu’il peut n’y avoir aucun véhicule identique dans une gamme. « Dans la customisation, le produit existe ; c’est de l’adaptation pas de la création. La différence elle est là. Le produit reste le même », précise Rachel Chicheportiche.

PRODUCTION SUR-MESURE

Avantages

La production sur-mesure garantit satisfaction et fidélisation du client. C’est aussi une opportunité marketing, « la possibilité de créer une intimité avec le client en étant au plus près de ses attentes (…) Au-delà d’un enjeu de relation client, le sur-mesure, c’est aussi la possibilité pour les marques de collecter une quantité astronomique de données » ; c’est, enfin, la possibilité de maîtriser son process industriel à part entière.

Développements

Le fractionnement des séries a conduit au développement de la production sur commande ou à la demande. Les commandes portent aujourd’hui sur 40 pièces environ contre dix fois plus il y a une dizaine d’années, ce qui oblige à trouver des solutions pour avoir plus de flexibilité sur la chaîne de production.

Usages

De plus en plus de secteurs et d’activités basculent dans la production sur-mesure. Les ateliers Baudin créent des paires de lunettes uniques en fonction des goûts et de la physionomie du client. Les Speed Factories d’Adidas sont un autre exemple de production sur-mesure. On voit aussi émerger des « Cafés Tricot » (Lille) ou des lieux de fabrication de pizzas personnalisées.